Dossier - Le travail, c’est la santé ? - proposé par MINDS

Tu fais quoi dans la vie ?
Cette phrase, pourtant si simple, révèle à elle seule la place fondamentale qu’occupe le travail dans notre vie.
Quelle est l’influence de notre travail sur notre bien-être et notre équilibre ?
La valeur du travail a beaucoup évolué au fil du temps, passant d’une fonction purement physiologique à un rôle quasi existentiel. Dans sa vie professionnelle, il faut pouvoir s’accomplir, se sentir utile, se faire des ami.e, donner un sens à sa vie… Ces besoins-là sont loin d’être secondaires, ils sont fondamentaux pour l’être humain.
Le travail serait-il le garant de notre bien-être ? La réalité est évidemment bien plus nuancée et contrastée. Le “burnout" en est le parfait exemple. Peut-être, vous qui lisez ces lignes, en avez-vous connu un ? Peut-être avez-vous eu la sensation que vous portiez le poids du monde (ou de votre entreprise) sur vos épaules ? Peut-être même vous-êtes-vous senti.e coupable de “ne pas y arriver” ou de vous sentir mal. Mais est-on coupable de sa propre souffrance au travail ?
La santé mentale au travail, et la santé mentale en général, est un combat politique. Elle est influencée par un ensemble de facteurs individuels et collectifs qui dépendent les uns des autres. Parler de santé mentale, ce n’est pas seulement aborder l’aspect psychologique de la santé. Parler de santé mentale, c’est aussi et surtout questionner toutes les conditions qui permettent de préserver et d’améliorer son bien-être. En ce sens, parler du travail et de ses conditions, c’est parler de santé mentale.
Qu’est ce qu’un travail “bon” pour la santé mentale ? A l’inverse, pourquoi le travail fait-il parfois souffrir ? Quels sont les leviers d’action politique ? Comment prévenir plutôt que guérir ?

EN SAVOIR PLUS / https://pratiquesensante.odoo.com/blog/bilan-13/evaluation-du-dispositif-dautoregulation-pour-l-inclusion-scolaire-denfants-autistes-en-milieu-ordinaire-1363