A l'ère du numérique, la prévention des maladies sera-t-elle plus efficace ?

Les applis/objets connectés peuvent-ils contribuer à la prévention primaire des maladies ?

Le sujet n'est pas nouveau. Il est abordé dans plusieurs articles de la littérature médicale au cours des dernières années. Une revue de tous ces articles a été faite en 2016. Comme le précisent les différentes définitions que nous avons rappelées, la prévention primaire vise à agir sur les conduites individuelles afin de réduire les comportements à risque, ainsi que les risques environnementaux et sociaux. L’environnement a une influence sur le génome par des modifications dites « épigénétiques ». Par exemple, avec des patrimoines génétiques identiques, deux jumeaux monozygotes peuvent évoluer différemment en fonction de leur environnement respectif. Chaque personne est soumise à de nombreux facteurs environnementaux : alimentation, maladies, médicaments, toxiques, stress, lieu et hygiène de vie, qui peuvent modifier les cellules et leur ADN. 

EN SAVOIR PLUS / http://www.telemedaction.org/450542418

Pratique intégrant la notion de trauma - Auprès des enfants 0-11 ans