Violences dans les couples adolescents, comment réagir ?

« Lorsqu’il s’en est pris à moi physiquement, je me suis dit " là, c’est terminé " », raconte Agathe Breton, 26 ans. Adolescente, elle vit sa première relation amoureuse durant laquelle elle a été victime de violences conjugales. Mais ça, elle ne l’a compris que bien plus tard.
Les moins de 25 ans ne sont en effet pas épargnés par les violences conjugales. Mais généralement, et en particulier les adolescents, ils n’identifient pas ce qu’ils vivent comme étant des violences conjugales. Pourquoi ? Entre autres parce que ce terme renvoie à la conjugalité, au fait d’être adulte, de vivre ensemble, d’être un couple établi, et lorsqu’on est adolescent ou jeune adulte, on ne s'identifie pas à cette image.
Pourtant, « quel que soit son âge, une femme peut être victime de violences conjugales sans habiter sous le même toit que son partenaire », alerte Françoise Brié, directrice générale de la Fédération nationale Solidarité femmes qui a créé et gère le numéro national d’écoute 39 19 (Violence Femmes Info) ainsi qu’un réseau de 73 associations d’accompagnement dans toute la France.
Vivre ses premières histoires d’amour à l’adolescence rend bien plus vulnérable aux violences dans le couple, car il y a peu de repères auxquels se référer pour reconnaître si les situations vécues sont abusives.

EN SAVOIR PLUS / https://www.cidj.com/vie-quotidienne/psycho-sante/violences-dans-les-couples-adolescents-comment-reagir