L’intégration des bénéfices de santé liés à l’activité physique dans la conception des projets d’aménagement

Seuls 61% des adultes atteignent les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en termes d’activité physique en France. Si les effets bénéfiques de celle-ci sur la santé ont été largement démontrés, ils sont très rarement intégrés à l’évaluation socioéconomique des projets d’investissement public et des politiques publiques faute d’outils disponibles. Un outil d’évaluation a donc été élaboré afin de sensibiliser aux bienfaits de l’activité physique et inciter à agir davantage et plus rapidement pour la promouvoir. Son utilisation montre que le coût social de l’insuffisante activité physique (ici appelée « inactivité physique ») en France peut être estimé à 140 milliards d’euros par an. Le coût évité par personne inactive qui deviendrait définitivement active serait de 840 € par an pour une personne âgée de 20 à 39 ans, de 23 275 € par an pour une personne âgée de 40 à 74 ans. Plus de 90% de ces montants sont liés au coût social de mortalité, environ 5% au coût des pertes de bien-être liées à la maladie et le reste aux dépenses de soins. Dans la mesure où l’aménagement des espaces publics peut notamment favoriser l’activité physique, une grille d’aide à la conception d’un aménagement de l’espace public propice à l’activité physique a également été élaborée. Les deux outils mis à disposition ont été pensés par un groupe composé de médecins, d’économistes de la santé et de l’environnement, de spécialistes de santé publique, d’urbanisme ou des politiques publiques, notamment du sport ; membres d’un groupe de travail plus large, installé par France Stratégie et le Secrétariat général pour l’investissement et piloté par le Commissariat général au développement durable (CGDD), sur l’évaluation socio-économique des effets de santé des investissements publics. Ce large groupe de travail s’est aussi attaché à proposer des outils d’évaluation socio-économique des effets sur la santé MARS 2022 Essentiel des projets de prévention des inondations, des rénovations énergétiques des logements et des phases chantier des projets d’infrastructure.
EN SAVOIR PLUS / https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/thema_essentiel_16_lintegration_des_benefices_de_sante_lies_a_lactivite_physique_dans_la_conception_des_projets_damenagement_mars2022.pdf