Lieux de vie et accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie : les défis de la politique domiciliaire - Se sentir chez soi où que l’on soit - IGAS

3 avril 2024 par
Lieux de vie et accompagnement des personnes âgées en perte d’autonomie : les défis de la politique domiciliaire - Se sentir chez soi où que l’on soit - IGAS
Daniel Oberlé

EN SAVOIR PLUS / https://www.igas.gouv.fr/Lieux-de-vie-et-accompagnement-des-personnes-agees-en-perte-d-autonomie-les.html


Dr Julien EMMANUELLI, Jean-Baptiste FROSSARD, Bruno VINCENT (Inspection générale des affaires sociales)


Avec l’arrivée au grand âge des générations nées après-guerre, le nombre de personnes âgées en situation de perte autonomie pourrait augmenter en France de près d’un million entre 2020 et 2040. Les Français étant nombreux à souhaiter vieillir chez eux, l’objectif des pouvoirs publics est de renforcer les capacités de maintien à domicile dans de bonnes conditions, et de diminuer la part des admissions en Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).


Par ses constats, ses analyses et ses recommandations, le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales vient bousculer un certain nombre d’idées reçues sur le grand âge et la perte d’autonomie.


Les auteurs ont évalué la façon dont l’offre d’habitat et d’accompagnement devrait être structurée pour les personnes que leur situation conduit aujourd’hui à entrer en établissement mais qui pourraient à l’avenir, dans une situation comparable, continuer à être accompagnées à domicile, que ce soit en domicile ordinaire ou alternatif (résidences, colocations Alzheimer…).