Les soins et services de santé sont-ils financièrement accessibles ? De nouvelles bases factuelles sur la protection financière en France

EN SAVOIR PLUS / https://www.who.int/europe/fr/publications/i/item/WHO-EURO-2024-9713-49485-74039


Résumé du rapport - https://iris.who.int/bitstream/handle/10665/376569/WHO-EURO-2024-9713-49485-74040-fre.pdf


Le présent rapport évalue dans quelle mesure les populations en France connaissent des difficultés f inancières lorsqu’elles ont recours aux soins et services de santé. Il couvre la période de 2011 à 2024 et s’appuie sur des données d’enquêtes sur le budget des ménages réalisées en 2011 et 2017 (dernière année disponible), sur des données relatives aux besoins de soins et services de santé non satisfaits, jusqu’en 2022 (dernière année disponible), et sur des informations concernant la politique de couverture sanitaire (couverture de la population, couverture des soins et services et restes à charge) jusqu’en mars 2024. Les principales conclusions sont les suivantes. En 2017, 1,4 % des ménages se sont appauvris ou se sont davantage appauvris après avoir payé les restes à charge pour leurs soins et services de santé (données non illustrées) et 2,1 % des ménages (environ 800 000 personnes) supportaient des restes à charge catastrophiques (Fig. 1). Les restes à charge catastrophiques affectent avant tout les ménages à faibles revenus (Fig. 1). L’incidence des restes à charge catastrophiques est plus élevée que la moyenne nationale chez les ménages du quintile de consommation le plus pauvre (9 %) ou lorsque le chef de famille est une personne sans emploi (10 %), une personne inactive sur le marché du travail (8 %) ou un parent isolé (5 %) (données non illustrées).


Se connecter pour laisser un commentaire.