La santé mentale des personnes adolescentes : le rôle des infirmières scolaires

EN SAVOIR PLUS / https://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/21593

Par Joelle Elias 

Programmes recherche en sciences de la santé


Problématique : Les besoins en termes de santé mentale des personnes adolescentes ont augmenté, surtout depuis la pandémie de COVID-19. Les infirmières en santé scolaire sont des professionnelles de première ligne. Elles sont des actrices clés pour améliorer l’accès aux soins en santé mentale, surtout lorsqu’on considère que les jeunes passent la majorité de leur temps à l’école. Les infirmières ont notamment la responsabilité d’évaluer la condition physique et mentale et d’intervenir en fonction de celle-ci. Pourtant, particulièrement dans le domaine de la santé mentale, le rôle des infirmières est méconnu, et les données indiquent qu’il varie de manière importante entre les institutions et les régions. But : Ce projet de recherche a pour but de comprendre, de la perspective des infirmières scolaires elles-mêmes, le rôle qu’elles jouent en santé mentale auprès des personnes adolescentes de 14 ans et plus dans les écoles secondaires du Québec. Méthodologie : Une étude descriptive interprétative a été menée. La collecte de données s’est déroulée au moyen d’entretiens virtuels individuels semi-dirigés. Un échantillon de 15 infirmières scolaires de régions différentes du Québec a été obtenu. L’analyse comprend la codification des données puis un regroupement en thèmes en fonction de leurs similitudes ou de leurs différences. Résultats : Trois activités émergent, à la lumière des entretiens, pour décrire leur rôle en santé mentale : 1) repérer des signes cliniques de problèmes de santé mentale; 2) orienter vers des professionnels spécialisés en santé mentale; 3) promotion de la santé mentale par l’éducation sexuelle. Les influences sur l’exercice de leur rôle sont de deux natures, à la fois personnelles et organisationnelles. Conclusion : Ces résultats mettent en lumière le potentiel de l’infirmière scolaire d’être l’une des actrices principales auprès des personnes adolescentes en santé mentale dans les services de première ligne, et l’importance de développer des stratégies pour améliorer son rôle.

Se connecter pour laisser un commentaire.