Dispositifs de coordination : En finir avec le « mille-feuille à la française » pour la santé des personnes, des professionnels et des territoires

Marie-Aline Bloch, Professeure de l’EHESP - Collectif de recherche handicap autonomie société inclusive (CoRHASI) - Unité INSERM 1309 « Recherche sur les Services et le Management en Santé » - Univ Rennes, EHESP, CNRS, ARENES – UMR 6051
La coordination des parcours de santé est un enjeu fort, considéré depuis plus d’une dizaine d’années, comme un objectif prioritaire par les différentes politiques publiques en santé. Depuis plus de 20 ans se sont succédées des réformes qui ont permis la mise en place de nouveaux dispositifs de coordination avec des visées à chaque fois plus ambitieuses : CLIC et réseaux de santé, MAIA, PAERPA, PTA, et maintenant les dispositifs d’appui à la coordination des parcours de santé complexes (DAC) depuis 2019, appelés à simplifier l’écosystème devenu très complexe et souvent surnommé « le mille-feuille à la française ». S’est dessiné ainsi une trajectoire de réformes que l’on peut considérer comme inachevées, sachant qu’aucun des dispositifs de coordination mentionnés ci-dessus n’a pu aller jusqu’au bout des objectifs qui lui avaient été fixés. Malgré les efforts récents de convergence et d’unification, de nouveaux dispositifs de coordination ont émergé ces dernières années dans le champ du handicap brouillant à nouveau le paysage autant pour les personnes en situation de handicap que pour les professionnels qui les accompagnent ...
EN SAVOIR PLUS / https://www.cnsa.fr/documentation/bloch-ma_dispositifs_de_coordination_en_finir_avec_le_millefeuille.pdf