Activité physique pour la prévention des troubles de la mobilité et du risque de chute au cours du vieillissement état des lieux et recommandations

25 mai 2024 par
Activité physique pour la prévention des troubles de la mobilité et du risque de chute au cours du vieillissement état des lieux et recommandations
Daniel Oberlé

EN SAVOIR PLUS / https://pole-sante.creps-vichy.sports.gouv.fr/wp-content/uploads/2024/04/RAPPORT-TEMPRADO-Activite-physique-pour-la-prevention-des-troubles-de-la-mobilite-et-du-risque-de-chute.pdf


Chez les personnes vieillissantes, les troubles de la mobilité et le risque de chute qui en résulte constituent un problème de santé publique dont les répercussions individuelles et collectives, déjà très importantes, devraient aller en augmentant en raison de la transition démographique provoquée par l’allongement de l’espérance de vie. En effet, en France, entre 2020 et 2030, le nombre de personnes âgées de 75 à 85 ans dans la population générale devrait s’accroitre de plus de 2 millions, dont près de la moitié sera touchée par l’occurrence d’une chute. Cette prévision est d’autant plus préoccupante que la plupart des chutes ont des conséquences invalidantes (traumatisme crânien, fracture du col du fémur, syndrome postchute, perte d’autonomie et isolement social) ou même mortelles (12000 décès par an). La chute est en effet la première cause de mortalité parmi les accidents de la vie courante chez ce public. De fait, en plus de leurs répercussions individuelles, le coût des chutes pour la collectivité est estimé à 2 milliards d’euros annuels, dont les trois-quarts à la charge de l’assurance maladie, notamment parce que 40% des chuteurs ne peuvent pas retourner vivre à leur domicile. A cela s’ajoutent des coûts indirects associés, notamment, à un déclin progressif de l’autonomie suivant la chute et qui ne sont pas pris en compte dans ces chiffres. 


#promotiondelasanté #promotiondelasante #prévention #prevention #politiquedesante #pratiquesensanté #medicosocial #essms #médicosocial #Aaccesauxsoins #handicaps #personnesagées #jeunes #pratiquesensante #danieloberlé #danieloberle