Lettre ouverte d’associations européennes de santé publique et de consommateurs à la CE pour défendre le futur logo nutritionnel pour l’Europe

Des associations européennes de santé publique et de consommateurs1 ont écrit le 19 décembre 2022 à Frans Timmermans (Executive Vice-President for the European Green Deal), et aux commissaires Kyriakides (DG Santé) and Wojciechowski (DG Agri) de la CE pour leur faire part de leur inquiétude par rapport à la révision de la législation européenne concernant la mise en place d’un logo nutritionnel en face avant des aliments. Ils regrettent également que le débat européen actuel soit de plus en plus polarisé et moins fondé sur l’existence de preuves scientifiques et sur des préoccupations de santé publique.

Dans cette lettre, le BEUC, l’EHN et l’EPHA rappellent les critères clés pour que le futur logo nutritionnel de l’UE puisse répondre aux besoins des consommateurs et les orienter vers des choix plus sains, à savoir :
• être obligatoire ;
• être fondé sur des preuves scientifiques solides, issue de la recherche indépendante ;
• fournir des informations nutritionnelles simplifiées à l’aide d’éléments interprétatifs à codes couleurs ;
• être basé sur des références standards uniformes (100 g ou 100 ml) ;
• permettre de comparer les produits en fonction de leur composition en nutriments dont la consommation en excès est délétère (acides gras saturés, sucre, sel) ;
• être perçu comme un outil complémentaire à l’éducation des consommateurs et aux recommandations alimentaires génériques.
Dans la mesure du possible, il doit être testé en conditions réelles dans des supermarchés, et en particulier auprès de consommateurs appartenant aux groupes socioéconomiques les plus défavorisés, qui sont les plus exposés au surpoids et d’obésité.
Les signataires de la lettre rappellent qu’il existe de nombreuses preuves scientifiques démontrant que les logos interprétatifs à codes couleur sont les plus efficaces pour aider les consommateurs à comprendre et à comparer facilement la valeur nutritionnelle des produits alimentaires, en particulier pour les consommateurs de plus faibles niveaux socioéconomiques. Ils citent le rapport du Joint Research Center de la CE (publié en 2022) qui a conclu que « les logos nutritionnels interprétatifs les plus simples, utilisant des codes-couleurs semblent les mieux adaptés pour répondre aux besoins d’information des consommateurs au moment de leur acte d’achat ».


L’ensemble de ces critères sont réunis par Nutri-Score, logo interprétatif dont le format graphique repose sur un code-couleur. Le calcul de son algorithme est basé sur des quantités de référence standard (100 g ou 100 ml) et permet de comparer les produits en fonction de leurs teneurs en nutriments à limiter (acides gras saturés/sucre/sel). Enfin, Nutri-Score repose sur des bases scientifiques robustes et solides avec plus de 70 études scientifiques, publiées par des chercheurs académiques indépendants dans des revues scientifiques à Comité de lecture. Ces études ont confirmé la validité du système de profilage nutritionnel qui sous-tend son algorithme de calcul et ont mis en évidence, dans de nombreux pays, l’efficacité de son format graphique. Ces études ont montré que Nutri-Score était particulièrement efficace dans les groupes à risque (populations défavorisées, étudiants, sujets atteints de maladies chroniques).
Télécharger la lettre
Lire l’information sur le blog de Nutriscore

Se connecter pour laisser un commentaire.